2017 Nouméa

20 juillet mercredi

 

Arrivée Osaka et lever de soleil ne pas confondre avec coucher

 

 

 

 

Dernier jour ballade sur la plage de Nouméa nostalgie, solitude

 

 

 

 

 

 

 

12-14 juillet mercredi-vendredi

Le centre Tjibau

 

 

 

 

 

L’île des Pins

Nataiwatch le gîte

 

 

 

 

La plage

Le paradis, l’enfer du décor et les autres qui débarquent par milliers graisses en laisses absences autochtones. La Du Barril les fesse à l’air le rhum un coup de punch chaos le soleil. Les cocotiers goût de misère heureuse dénuement folklorique du j’y étais à capella  authentique  du ils sont cool ils n’ont rien ou si peu ils partagent ce qu’ils n’ont pas c’est ça   la vie  qu’ils disent le bonheur. A suivre la montée des eaux.

Déambulez le paradis est complet.

La piscine

La pirogue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 juillet lundi

Une ballade et les nuages

9 juillet dimanche

Mad Max usine de Nickel Valé Goro brésilienne, piscines acide sulfurique, routes couleur minérale ocre rouge, eaux lagons turquoise, vert vegetal

 

 

 

D’un père minier de Lille, le soir visage charbonné, poumons silice tapissés rire guttural litron de rouge. Le regard silice vitreux, était-ce tristesse  désabusée ou plaisir fataliste il ne le sut jamais.

L’appel de l’usine de Nouméa reminiscence de l’enfance se jeter dans les vapeurs sulfureuses les jets d’acide les fumeroles étouffantes, la gorge aux piquants étouffés il se  savait une vie rétrécie mais n’en avait cure. Il lui fallait dépoussiérer l’atavisme, finir dans le linceul paternel. Nouméa l’araignée turquoise des lagons rêves acides douceurs tropicales. La fenetre du temps se figeait lentement.

Midi la cantine le rouge encore le rouge le soir retour esprit retors le baraquement le lit la télé il fait moite il fait moustiques elle les yeux mî-clos la télé le rouge encore le rouge les paroles s’enchainent se déchaînent les jours se rembobinent défilent tout s’arrête la bobine tourne à vide la bande détachée claque claque le couteau

8 juillet samedi

Tour du Sud de l’île.
07h30 Départ de Nouméa
09h00 Parc de la rivière bleue.
visite : le Pont Pérignon, la forêt noyée, le lac de Yaté, le grand Kaori
13h00 déjeuner gite Iya
16h00 hôtel Tera

Hôtel Tera

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gîte Iya

 

 

 

 

 

Le pont Pérignon, le lac Yaté, la forêt noyée, le grand Kaori

 

 

6 juillet jeudi

Musée calédonien, musée maritime, le naufrage de la Seinel’aquarium

L’aquarium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l

4 juillet mardi

Arrivée à Nouméa après 35h de voyage Genève Amsterdam Tokyo Nouméa

3 juillet lundi

9h00 Amsterdam

 

 

 

 

 

 

7h20 Départ pour Genève Aéroport

Le temps conscience et Vovô sur la grande chaise

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.