2006 ULM Pontarlier – Lézignan – Aile déchirée

Le but du voyage était d’aller jusqu’à Bordeaux visiter Muriel puis passer à St-Nazaire voir les p’tits, mais un incident a arrêté l’élan à Lézignan

lundi 28.8.06

Blogspot

L’aile déchirée, rapatriement de l’ULM


lundi 28.08.06 Après le petit déjeuner à l’ hôtel je rejoins l’aérodrome de Lezignan. Le vent est fort mais semblable à une bonne bise à Pontarlier. Mal m’en prend de sortir la machine. A peine hors du hangar, une rafale de vent s’engouffre sous l’aile et l’ULM  se couche de côté prenant appui sur le bord d’attaque de l’aile. Sous le choc l’aile se déchire contre la porte du hangar.
16h00, je prends le train pour Lausanne,
mardi 29-8.06 Lucia m’amène à Pontarlier pour chercher ma voiture,
mercredi 30.8.06 je redescend à Lezignan,
jeudi 31.8.06 j’amène l’aile à Aubenas et remonte à Lausanne,
samedi 2.9.06 je joue avec BackStreetBlues à Aigle,
dimanche 3.9.06 sur le lac,
jeudi 7.9.06 le crochet est mis sur la voiture + expertise,
vendredi 8.9.06 je redescend à Lezignan avec la remorque de Gastuche dans laquelle je dors avant l’arrivée,
samedi 9.9.06 je remonte à Lausanne non sans stress car je joue le soir avec BackStreetBlues et n’imagine pas les copains entrain de m’attendre. D’ailleurs ils me contactent régulièrement pour s’assurer que je fais bonne route. J’arrive juste à l’heure du concert.

DIMANCHE, AOÛT 27, 2006

XicoBode et Véronique

A Valras-Plage
J’aurais aimé un jour seulement être
“beau et con à la fois”

Chez XicoBode et Véronique
Xico me met en contact avec les copains du Brésil d’il y a xx années.
Des photos mélangées à la caipirinha (virtuelle) dissipent les brumes de ma mémoire. Que de belles éclaircies.

VENDREDI, AOÛT 25, 2006

Lezignan l’arrivée

Vendredi 25.8.06
Départ de Sauvignan à 13h00.
Destination Pamiers où crèche XicoBode. Traversée d’ondées de pluie et j’hésite à rebrousser chemin.
Je continue, entre les gouttes de pluie, dépasse Lezignan et continue vers Pamiers. Le vent forcit et m’oblige à tirer sur le trapèze et voler bas ce qui me permet de faire du 80 km/h. Une barrière pluvieuse me fait face et je décide de faire demi-tour. Vitesse retour est de 160km/h car j’ai le vent de cul et j’ai pris de la hauteur. Lezignan n’est en principe pas ouvert aux ULM. Après contact radio fort sympa qui me propose la piste en herbe, je me pose. Le pneu avant crève sur des chardon et le pneu arrière gauche aussi (on s’en apercevra le jour suivant) . Il faut le faire ! Surpris j’apprends que ça arrive souvent avec les ULM et que j’aurais mieux fait d’atterrir sur la piste en dur.
Accueil extraordinaire pour un terrain non ULM. En fait on me précise que c’est parce que cette piste est fort ventée et peu appropriée aux ULM. D’ailleurs, il suffit de demander l’autorisation de se poser et on est super bien accueillis. Geoffrey me démonte la roue puis nous allons faire réparer le pneu dans un garage et remontage de la roue. Il me conduit à un poste d’essence pour remplir un bidon de 25l et ensuite il m’ammène à l’hôtel La Crémaillère.
Geoffrey super sympa, est le jeune papa d’ Elena.
Au vu de la météo je risque de rester scotché à Lezignan jusqu’à Lundi prochain.
Je quitte le bistrot agréable où je viens de boire une pression et écrire ces quelques lignes.


Une superbe jeune blonde me conduit en taxi à l’aérodrome de Sauvignan. Elle trouve la région trop bordélique et pour le confirmer me montre les herbes sèches qui entourent la piste et que les gens d’ici appellent du gazon. Ca me fait doucement rire car c’est précisément ça que j’aime dans le sud. Notre arrivée fait sensation et le patron propose de suite un baptême ULM qu’elle refuse. Je passe sous silence les commentaires machos de la population masculine largement bien représentée dans ce milieu prestigieux. Nous sommes de vrais fanfarons et fiers de l’être.

JEUDI, AOÛT 24, 2006

Sauvignan, banderolles

Départ vers Valras à 12h30
Arrivée à Sauvignan à 14h30
Aérodrome très original, spécialisé dans les banderoles. Je découvre le principe de l’accrochage des banderoles.
Repas du soir le plateau de fruits de mer sur le pouce avec Son verre de blanc.
Ballade sur la plage puis concert de Tina Arena.

MERCREDI, AOÛT 23, 2006

Belleville

Terrain sympa bordé de vignobles, mais attention
aux rabattants en finale 34

Samir me laisse essayer le Tanarg 912s avec une iXess. Impressionnant de confort .

Départ Belleville pour Aubenas à 17h00 Vol très agréable avec vue de Lyon et la montagne du Pilet

De Belleville à Aubenas

L’arrivée le long de la Saône est déjà un plaisir qui
donne la chair de poule. Avec le vent c’est pas bien sorcier.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Magnifique arrivée à Aubenas piste juchée sur un plateau.
Réception de Patrice puis présentation du Tanarg avec Jean-Luc d’Air Création.
Repas du soir avec une sympathique Glasgowaise qui vient de louer une grande maison avec un hectare de terrain. Elle compte y installer son âne et ses chèvres qui crèchent actuellement près du CERN. Elle y a travaillé pendant vingt ans au CERN. Ce n’est qu’après mes questions insistantes qu’elle a fini par parler de son mari. On est bien peu de chose.

MARDI, AOÛT 22, 2006

Départ de la Vrine, Pontarlier

Départ de Pontarlier La Vrine
Mardi 22 à 17h15 arrivée à Belleville à 19h15
Rencontre Cédric qui va donner des cours à Autun avec Son Stoll
J’ai l’impression que je n’arriverai pas à partir car il y a toujours quelque chose à faire. Et le stress s’y met.
Départ pluvieux puis beau temps après le décollage et arrivée avec beau temps à Belleville.

DIMANCHE, AOÛT 13, 2006

Quinquin la Flotte

Une longue histoire flotte le long de la coque de Quinquin, enfanté dans “A morte e a morte de Quincas Berros d’água” de Jorge Amado

Banderoles