2019 Petilou Poros – Corfou

Voyage du 26 avril au 20 juin

TOUTES LES PHOTOS et LE RESUMÉ

La route
800 miles (1460km), 90h moteur, 121h voile

Poros, Canal de Corinthe, Zante, Céphalonie, Corfou

Equipiers(ères)
Andy, Stephen, Françoise, Jean-Paul, Lucia, Quang


Détail du parcours

FIN DU PARCOURS
Mercredi 26 juin
11h30 embarquement à l’Aéroport de Corfou pour Athènes puis Athènes vers Genève

Mardi 25 juin
Sortie de Petilou au chantier Corfou Yacht Yard

Lundi 24 juin
Gouveia, préparation bateau pour la mise à sec

Dimanche 23 juin
9h45 départ de Ag Nikolaos Sivota
15h30 arrivée à Gouveia

 Samedi 22 juin
On a pris la plage juste en face de la piscine émeraude bay qui est tout aussi émeraude que l’autre.

Encore un coucher de soleil pris par sa beauté unique comme tous les autres couchers de soleil

Essai du hamac

Vendredi 21 juin

Jeudi 20 juin
12h30 départ de Palaokastritas
Petite escapade de Didji le drone

Joli message de Maribel et Gabriel, voilà des amis qui me connaissent au micron près

“Bon, Claude, dis nous à quelle date tu viens avec nous ! J’ai absolument pas envie d’acheter un drone, mais je veux aussi des videos comme ça ! T’auras que ça à faire, promis ! Café au lait dans ta couchette avec petits pains chauds, bon petits repas et une barrique de vin frais à bord, rien que pour toi !! Tu viens quand ?!?! 😃😃😃😃😃 T’auras pas à wincher, pas à changer de voiles, pas à relever l’ancre, pas à faire le ménage, pas de vaisselle, rien du tout ! Que les orteils en éventail, panse à l’air et bière fraîche… Et… le drone… 😄 Ah ! Et puis on fera pas de bruit le matin, pour pas te réveiller… 😃”

Mercredi 19 juin
Réparation du contacteur du guindeau.
14h00 départ des falaises
18h00 arrivée à Palaokastritas
Navigation au portant et vidéo drone de Petilou en mode ciseaux.

Mardi 18 juin
Kassiopei aux falaises de Drastis appréciées de Quang comme de tous les autres équipiers
Nuit à l’ancre

 Lundi 17 juin
Kassiopei, assis sur la terrasse qui se trouve juste devant Petilou

Une Épiphanie, une apparition. Allongé dans le carré à boire le café du matin, il me fallut un bon moment avant d’intégrer cette image.

Des styles différents, mais quels styles !!!

10h45 départ de N.A.O.K Corfou
Quang aux manœuvres, navigation cool force 2 lessive et pare battages en vadrouille

Dimanche 16 juin
Repas coucher de ☀️
Je continuerai à voir une créature couchée recueillant le coucher de ☀️ à l’origine du monde

Une pensée pour André-Claude  notre ami commun à Quang et moi qui nous a fait connaître l’aventure des planches à voile, aile delta, parapente, voilier, dirigeable, ULM. Brillant informaticien et bricoleur de génie. Sauvage et authentique. Comme on dit en brésilien “abraços” cher ami.  Quang et moi t’attendons sur Petilou quand tu veux.
La bière et la glace t’attendent

Samedi 15 juin
Arrivée de Quang le magnifique
.. qui a le choix, hélicoptère ou drone…

Et la p’tite princesse qui tire la langue

Vendredi 14 juin
6h30 du matin j’accompagne le pêcheur pour retirer les filets. Le premier filet, rien. Le deuxième filet je suis à la barre du canoé et prend le filet dans l’hélice. 1/2 h dans l’eau à couper les cordes prises dans l’hélice. Puis je remonte sur la barque les mains en sang à force de frotter contre les coquillages fixés sur la coque. De simples égratignures.
Un beau barracuda, une seiche et quelques petits. Puis un genre de grosse anguille qui se tortille jusqu’à recevoir un coup de bâton sur la tête.
Il m’offre le beau barracuda que je mangerai ce soir.

Une rencontre sympathique, le pêcheur et sa belle barque

La fille canon, le gars modeste

Jeudi 13 juin
Retour à Kassiopi,
Le soir j’accompagne un pêcheur qui va mettre deux filets pour la nuit
Le support du filtre diesel que Quang va m’amener samedi

Mercredi 12 juin
Départ de Lucia

Mardi 11 juin
Arrivée de deux gros catamarans

Lundi 10 juin
Au port de Sivota. Puis direction la plage en face de Picina, mise à l’ancre pour la nuit. Seuls donc très heureux.

Dimanche 9 juin
La vis du support de filtre de diesel ne tient plus le filetage et donc fuite de diesel. Réparé provisoirement, ne fuit plus.

Au port de Sivota

Samedi 8 juin
Sivota reste magique et clin d’œil à Manu le belge brésilien
On quitte Béla Vraka pour Ag. Nikolaos petite plage en face de la celle d’émeraude congestionnée par les bateaux de touristes.

Vendredi 7 juin

De Palaokastritas jusqu’à Syvota après une heure de  moteur, agréable navigation au portant. La côte ouest est belle mais pas de criques pour ancrage. On s’arrête au pied des falaises mais de nombreux moucherons nous dissuadent. On va plus loin et l’accueil des rugissements d’une chanteuse nous font quitter le coin pour nous diriger vers Sivota sur le continent. On se met à l’ancre à Mésa Béla Vraka évitant de justesse un filet. Ce sont des voileux qui nous ont averti car de nuit pas discernable. Lucia fait une marche arrière au bon moment.
13h30 départ de Alipa Palaokastritas
Port Alipa WiCa

Jeudi 6 juin
Navigation de Drastis à Palaokastritas port d’Alipa

18h00 arrivée aux falaises de Drastis où on passe la nuit à l’ancre.

Mercredi 5 juin
13h30 départ de Kassiopei

Mardi 4 juin
Départ de Corfou pour Kassiopei. Navigation sous le pluie l’équipière en mode somnolence dans la cabine.
Rencontre de Vera et de Jacques sur Manacá le catamaran Outremer de 51 pieds. Vera brésilienne et Jacques on vécu au Brésil et un de leurs enfants a été scolarisé au Lycée Pasteur de São Paulo. Actuellement 6 mois en mer et 6 mois en Suisse France. Agréable soirée passée sur Manacá.

Petilou lilliputien à côté de Manaca

Lundi 3 juin
On quitte le port de N.A.O.K pour Mandraki le port d’à coté. 40€ la place.

Dimanche 2 juin

Amélia fait son entrée dans le monde

Ballade dans Corfou
Corfou et restaurant que j’ai connu avec les Cook, avec coucher de ☀️ inclus au menu.

En quittant N.A.O.K l’ancre reste accrochée sur une grosse chaîne. Comme il y a du vent je plonge et assure Petilou avec une amarre passée sous une chaîne puis je décroche l’ancre qui va se raccrocher sur une autre chaîne. Finalement j’arrive à dégager l’ancre.

Samedi 1 juin
Départ de Jean-Paul à 4h30 puis arrivée de Lucia à 17h25

Vendredi 31 mai

Jeudi et vendredi ballades dans Corfou. Des bougainvilliers et autres… Ville fleurie aux allures florentines

Retour à Corfou, Jean-Paul partant le 1 juin

La becquée

 Mercredi 29 mai
Départ de Valtou pour Pagania et nuit à l’ancre.
Belle baie où foisonnent les piscicultures.

Arrivée à la baie de Panagia

Concours des Saint-Gorge
Prochaine halte les sous tifs

Mardi 28 mai

Départ de Syvota pour Valtou baie à l’ancre. Vent portant agréable. 2h30 de voile. Mise à l’ancre à la voile sans moteur.

A vérifier si nous sommes à côté de marais salants

Lundi 27 mai
Une magnifique journée, mariage de Irina et Gaëtan


Lundi 27 mai

Port de Sivota. 15€
On peut réserver la place et il y a les amarres (mooring) Port et village sympa.

Parfait pour les bateaux

Dimanche 26 mai
Invasion des touristes sur la plage
Puis direction le port de Sivota

Samedi 25 mai
13h30 départ de Gaios
17h30 arrivée à Mourtos
4h de voile agréable

Baie à côté de Mourtos

Vendredi 24 mai
11h15 départ de Dakka
13h15 arrivée à Gaios
Coup de cœur de ce village et le WiCa du matin

Jeudi 23 mai
13h30 départ de Drastis
18h00 arrivée à Alipa – Paleokastritas
-> 500 miles depuis le départ ainsi que 78h de voile.
Petit port de pêcheurs au pied de la montagne qui suivent la ligne des falaises précédentes.

Mercredi 22 mai

De temps en temps la solitude lui pesait elle prenait  un amant quitte à  être mal accompagnée

D’une intelligence brillante elle pensait le monde simplement. Quand on lui demandait “comment était l’océan ?” elle répondait cette expression bateau “il est mouillé” Elle n’a ratait pas les nouvelles à la télé pour  la connerie humaine. On se tape sur la gueule on se guerroie on exporte nos saletés chez les pauvres  on les esclavagise d’avantage on joue aux échecs internationaux en fait  on s’aime comme on peut.

Mardi 21 mai
12h00 départ de Kassiopei
17h00 arrivée à Drastis pointe NO de Corfou
5h de voile très agréable et mise à l’ancre à Drastis dans une baie bordée de falaises

Mardi
Travail de mise en page du site et présence réconfortante du Gourou Jean-Paul

Lundi 20 mai
Ballade dans Kassiopei.
Le château bysantin, la nature fleurie.
Le mois de mai est recommandé pour voir la Grèce fleurie. Cette année en particulier vu la pluie intense.

Les oliviers en fleur ce que je n’avais jamais vu

Dimanche 19 mai
12h00 départ de Imerolia
13h00 arrivée Kassiopei
Fort vent de travers. Belle manœuvre

Un voilier de 68 très tard et le repos du guerrier, Le sommeil du juste au son de la bossa

Samedi 18 mai
11h00 départ de Corfou
15h00 arrivée à Imerolia baie à côté de Kassiopei
4h de voile
Nuit dans la baie à l’ancre
Je fais de la méditation transparentale vu le vide intérieur et extérieur. Enrichissant.
L’avantage de la guerre c’est qu’il y a la paix après. L’avantage de la paix c’est qu’il y a la guerre après

Vendredi 17 mai
Le bateau Extasea du Pakistanais Alshair Fiyaz

Fille aux longues jambes sur la falaise et l’homme au chapeau

J’apprends que la marina est payante 25€ par jour contrairement à ce qu’on m’a dit en arrivant. Pas d’eau ni électricité.

Jeudi 16 mai
17h25 arrivée de Jean-Paul, chanteur de BSB BackStreetBlues et domestique (voir pancarte jaune)

Port de N.A.O.K à Corfou où se trouve Petilou. Pratique d’aviron, à côté de la ville avec vue sur le fort

11h00 départ de Steven

Mercredi 15 mai

Ballade au Nord de l’île de Corfou
Sidari village “anglais” même le breakfast est UK. Mochement touristique.
Paleokastri belle région au bord de mer. Montagnes surplombant la mer. Étape à prévoir pour Petilou.

La belle anglaise et son chapeau

Pelakas village accroché à la montagne.
Les forêts de cyprès, Glifada plage et hôtels où on ne sait plus qui est qui,

19h00 Corfou Bière au soleil, puis restaurant en soirée
Un peu de culture nocturne

Mardi 14 mai
10h30 départ de Kassiopei
17h30 arrivée à Corfou N.A.O.K Yacht Club.
Agréable port sous la muraille.

Lundi 13 mai
Froid 16 degrés beaucoup de pluie et fort coup de vent nécessitant retendre l’ancre.  Le voilier a coté s’appuie sur Petilou.
Assis dans un bar avec Steven. Vin et bière.

Les clients me font rêver les maisons de retraites. Que des vieux dans les bars, restaurants et bateaux. En symphonie avec la Grèce antique, vieilles pierres, vieux châteaux, vieilles ruines vieilles vielleries, vieilles leçons d’histoire, vieilles discussions politiques, vieilles envies de futur, vieilles souvenires au feminin, vieilles sourires au féminin, vieilles femmes au féminin… rien de bien excitant mais tellement bon bon bon

Dimanche 12 mai

11h00 départ de N.A.O.K Yacht Club
13h30 arrivée à Kassiopei au nord est de Corfou.
2h de voile et pluie en atteignant Kassiopei.
Joli village de pêcheurs devenu touristique comme la plupart des villages.

Samedi 11 mai

Vendredi 10 mai

Steven décide de rester jusqu’au 16 mai sur Petilou, vu que Françoise ne vient pas du fait d’une sciatique.
On passe l’aspirateur

18h00 arrivée à Corfou après 7h de voike sous spi.Belle marina de Corfou. 54 € la nuitChris un anglais sur un voilier à côté de Petilou m’emmène à un chantier naval où je décide de laisser Petilou cet été. 525 € tout compris pour 2 mois est un bon prix pour cette région. Plus cher qu’à Poros mais meilleur marché que les autres chantier dans cette région ionienne.Les fleurs à la marina de Corfou.

Ballade dans Corfou et départ de Andy

11h00 départ de Parga

3h en route pour Corfou sous spi grâce à Andy

19h30 arrivée à Parga.

Mercredi 8 mai

Jeudi 9 mai
Steven répare le plancher puis avec Andy il nettoie le fond.

Ballade en voiture avec Steven jusqu’à Paleocastritsa

A Kassiopei par une averse. Le port que je préfère sur Corfou

Nous souhaitions aller à l’île Paxos mais les conditions de vent nous ont fait changer d’avis.
Agréable baie et bon dîner préparé par Andy qui a en plus navigué toute la journée.11h30 départ de Lavkada
80€ pour 2 nuits. Cher mais belle marina.

belle lignée de bateaux à louer. Les employés vous accueillent avec leur bateau puis vérifient que vous avez payé quand vous repartez
Remplacement du filtre à Diesel acheté dans une boutique tenue par deux femmes hyper actives et sympathiques
Achat et remplacement des deux vaches à eau 160€ Steven a procédé à l’installation.
12h00 passage du pont tournant

Lundi 6 mai
17h00 arrivée marina de Lefkafa
Andy aime la pluie

11h00 départ de Sarakiniko sur Ithaque pour LefkasBaie de Sarakiniko

Dimanche 5 mai
15h30 Petilou en pleine forme une pointe à 9.1

15h sud de Céphalonie vent 17 noeuds portant agréable avec pointe de vitesse Petilou de 9noeudsSteven et Andy

11h30 départ de Argostoli
Peu de vent Steven à la barre

Samedi 5 mai

Ballade sur l’île
Le moulin à eau reconstitué par Stevens un anglais sur un cours d’eau et de mer qui surprend encore les chercheurs

Katavóthres d’Argostoli article expliquant le phénomène des courants d’eau de mer constants pénétrant dans des fissures de roches

Vendredi 3 mai

21h arrivée de Steven père d’Andy
Bon restaurant
15h arrivée à Agia Patagia mais l’annonce de forts vents nous font aller à Argostoli

8h30 départ de Nikolaos vers Céphalonie en faisant un crochet par la plage Wreck Bay (baie de l’épave)
Andy se baigne et va à la plage. Au retour, il met 1h à s réchauffer. Heureusement il ne choppe pas le crève

Le moteur fume de nouveau au démarrage.
22h Arrivée à Nikolaos- Zakinthos

Jeudi 2 mai
Spaghettis aux légumes bien mérités

7h30 nous naviguons vers Céphalonie Le vent a forcit et 8.8 noeuds

On quitte Missalonghi

13h Départ de Missalonghi Après le fuel et l’eau

Andy à la barre, beau contre jour navigation agréable.

Un bout de bactéries est passé dans le réservoir. Espérons que le filtre fonctionne…. Tout est disproportionné chez elle rien de superflu. Une éponge aspirateur générosité des quatre coins cardinaux, baignoire débordante où il fait bon dormir, bassine recueillant l’eau de pluie pour les lendemains enchanteurs. Ses jeunes souffrances l’ont fait comprendre et aimer les humains. Tout contact avec Elle était désarmant de même que cette grosse indienne qu’on fait des kilomètres pour l’embrasser. La HUG mania. Elle ne se voulait pas sainte prêtresse déesse. L’amour un fleuve débordant ramassant tout sur son passage animaux végétaux des hommes des femmes des enfants des confettis, elle le donnait et encore plus. Les rires a gorge déployée les préliminaires à gorge profonde elle aspirait de son amant le stress les dépressions le mal de vivre de gerber les bonheurs d’hier et de demain le séchant comme une baudruche dégonflante. Amoureuse de la chair pas végétarienne pour un sou encore moins végane. L’amour les speribs le gras coule le long des doigts dans la bouche les choppes de bières fraîches par une soirée d’été… L’accès de Missalonghi se fait par un long canal régulièrement dragué, bordé de maisons de pêcheurs.

Le port de Missalonghi étonne par sa grande dimension bétonnée. Peu de bateaux comme un air de désolation. On s’attache à ce décor. Pas de maisons autour.Faut parcourir 15 minutes pour arriver à la ville et son accueil chaleureux. Dommage que nous ne pouvons pas rester.

Mercredi 1er mai

20h30 un coucher de soleil pareil aux autres éternel recommencement dans ses différences

17h30 près de Patras sous le pont suspendu.
20h Plus de vent. Moteur. En face de Patras après le pont.

Elle était grosse, plutôt obèse. Après cinq années de psy elle finit par s’accepter. Le grand saut dans le recul et la distance aux choses et aux humains. Humiliations méchancetés violences tout y décantait laissant dans le fond la fange. La fange de ses bourreaux de ses harceleurs. Les âmes des favelas les balles perdues à jamais, les enfants grattant quelques
maigres poussive sur poussières dans les déchetteries de Manille, les rues boueuses pluvieuses aux dévers des mangroves les moustiques suceurs et tant d’autres mélancolies l’indiféraient.
Elle rêvait le milieu de nulle part, ne savait pas trop le situer mais se promettait d’y aller un jour de printemps.
Chaque matin à “la Pinte” son café de quartier elle prenait son “petit” déjeuner. Décrire ce “petit” déjeuner une évasion des marchés marocains des épices indiennes de la torréfaction
des cafés mélanges mutants des continents aujourd’hui trop proches. des virgules oubliées ou pas mises au bon endroit. Installée confortablement le cul entre deux chaises au sens
propre si l’on peut dire fort aise de ventilations diverses. Mère disait “un corps ventilé en vaut deux et son pesant d’or la brise marine avec”20h plus de vent, moteur

6h de navigation pour Andy avec pluie depuis 1h11h30 départ de Trizoni.Charmante ile. Une ballade dans les environs sur un petit chemin et l’enchantement du paysage. Fleurs et fleurs sauvages qu’on ne voit qu’au printemps.


Surprise au démarrage du moteur. Fumée à l’intérieur telle qu’on ne se voit plus. Semblerait que l’échappement soit bouché. Contrôle huile ok. Redémarrage ok. Tél au mécanicien qui dit “y a de l’huile et le moteur fonctionne alors allez y”

Les centenaires amants olivier s’enlacent de leurs grises échancrures l’éternel amour des champs fleuris les parfums. Quelques vestiges rouillés la nature absorbe comme l’uns des siens. Plusieurs un font uns. Le zéro s’absente l’espace d’une absence.

Mardi 30 avril
De Galaxidi à Trizoni
Andy amariné barre 8h dans fort vent 25-30 noeuds et Fortes vagues

Restaurant Ostria à Trizoni red mullets très bons. L’arête et le poisson

Lundi 29 avril
De Kiato à baie près de Galaxidi.Fort vent 25-30 noeuds, grosses vagues.

Andy dans carré avec seau. Pas encore amariné.

Dimanche 28 avril
De Poros, traversée du canal de Corinthe et navigation jusqu’au port de Kiato. Moteur 7h et voile 2h

Samedi 27 avril
Arrivée de Andy

Vendredi 26 avril

Mise à l’eau de Petilou puis à quai de Poros.
Nouvelle robe, un beau biminiJe n’ai pas attendu l’année prochaine pour offrir le bimini à Petilou pour les 10 ans passés ensemble. Son désir était tel que je n’ai pas resisré.L’église qui sonne, sonne, sonne, puis sonne encore… C’est Pâques chez les orthodoxes.
25 avril
Mise à l’eau de Petilou reportée à demain vu l’arrivée tardive de l’électricien
L’électricien revient poser le moteur du guindeau.
Je n’ose pas de face, c’est donc de fesse que je le prends… en photo cela va sans rire.

Courageux vu ses douleurs et la difficulté du métier. Chapeau.

23 avril
Sur Petilou. Toujours aussi beau. Nettoyage et tout ce qui s’en suit
Gréer les voiles

24 avril

Constatation que le guindeau ne fonctionne pas comme chaque année depuis 2017
L’électricien reprend le moteur pour le décoincer. Chaque année il rouille… (pas l’électricien, également coincé, se plaingnant de ses 65 ans mal au dos et mal aux genoux). Belle tignasse blonde, corps trapu et épais. Du Fellini à la grecque.
Service moteur et hors bord par Stammatis, lui aussi Fellinien grec 100€ + 50€
Essai du Bimini, sacrée allure
Reprise du PC Vaio qui fonctionne parfaitement

Arrivée à Poros, faut traverser le canal en Taxi Boat à 1€ pour rejoindre le continent à Galatas puis prendre un Taxi 5€ pour rejoindre le chantier naval où se trouve Petilou
A côté du chantier, erpas au restaurant Galley, les proprios Helena et Tassos.
Seiche en papillote cuite au four + 1/4 vin blanc bien frais, excellent



22 juin
Départ de Genève à 11h20 avec Aegean Airlines
Arrivée à 15h30 heure locale à Athènes
Métro de l’aéroport jusqu’au PiréeFailli encore me faire avoir dans le métro. Un sympathique monsieur voyant que je vais sortir pour le changement de métro à l’arrêt de Monastiraki, me laisse passer. Son complice derrière moi lorgne mon sac à dos, ce que je ne vois pas. Fort heureusement une charmante et jolie jeune fille me fait un clin d’oeil alimenté de son index style doigt dans l’oeil. L’espace d’un quart de seconde je flashe mais quelques neurones moins naïfs me font comprendre qu’elle me signale de garder l’oeil, pas le sien mais le mien. Je me tourne et le complice s’éloigne discrètement pour de nouvelles proies. Je remercie chaleureusement cette créature de rêve qui m’a épargné un autre cauchemar semblable à ma mésaventure de l’année passée, porte-feuilles d’automne, cartes de crédit et identités évaporées.

Les peut-être êtres sans-abris avec-chiens
La première bière Alpha grecque, quid l’oméga ?
Le Pirée, de monde et du stressFerry à 19h15 arrivée à Poros à 20h30
Après toutes ces péripéties chanter avec soulagement “Ferry je t’aime Ferry je t’adore”

Une nuit à Poros à l’hôtel Manessi 2*, 35€, parfait

Le Résumé

Les Equipiers(ères)

Andy
Stephen
FrançoiseJean-PaulLuciaQuang
12 jours
26 avril->
10 mai
14 jours
8 mai->
22 mai
14 jours
16 mai->
1 juin
11 jours
1 juin->
12 juin
11 jours
15 juin->
26 juin
Poros -> Céphalonie
170NM
Corfou <-> CéphalonieCorfou <-> CéphalonieCorfou <-> CéphalonieCorfou <-> Céphalonie

Les + et les –

Il y a plus de moins que de plus mais les plus sont bien meilleurs que les moins 🙂

Les +
Beaucoup de navigation à la voile et des conditions sportives en mai puis des vents très agréables en juin, principalement du portant.
Et bien sûr de très beaux paysages méditerranéens

Les –
Comme il se doit des pb techniques
– le guindeau, moteur de nouveau bloqué because la rouille
– contact guindeau ressoudé
– changement des 2 vaches à eau, 2x100l
– support du filtre diesel, Quang m’a apporté un nouveau
– batterie 140Ah nouvelle
A faire au chantier Corfou Yacht Yard
– enrouleur à arranger
– le pont au niveau de l’étai larguable de nouveau fissuré
– le brûleur de la cuisinière ENO

Commentaires fermés.